COMMENT SE CONVERTIR ?

L’organisme certificateur

Pour que les productions d’une ferme soient « Bio » et donc commercialisables dans le circuit « Bio », il faut que le producteur s’engage auprès d’un organisme certificateur à respecter le « cahier des charges de l’Agriculture Biologique ».

Celui-ci sera chargé de contrôler le respect des engagement et fournira chaque année un certificat qui garantie que les productions de l’exploitation sont issues de l’ « Agriculture Biologique ». Le coût annuel du contrôle (entre 400 et 600 €) est à la charge de l’exploitation.

La période de conversion : un préalable obligatoire

La période de conversion est la période pendant laquelle l’exploitant produit selon les règles de l’Agriculture Biologique mais commercialise dans le circuit conventionnel. D’une durée en général de 2 ans, elle débute le jour de l’engagement auprès de l’organisme certificateur.

Se notifier à l’Agence Bio

Toutes les exploitations « Bio » sont enregistrées auprès d’un organisme national : l’Agence Bio. Se notifier est obligatoire. Pour cela il suffit de demander un formulaire. Une fois notifié, le formulaire vous sera automatiquement envoyé chaque année.

La démarche en 4 étapes

  • La réflexion
  • L’engagement
  • La notification 
  • Les aides 

Vos conseillers Chambre d'Agriculture sont là pour vous aider dans cette démarche.

Plus d'infos sur conversionbio-auvergne.fr

Agenda

Contact

Les conseillers Agriculture Biologique
Eric Petiot
Claude Roche

Remarques

Plus d’infos sur conversionbio-auvergne.fr
Web agri
merci de votre visite. cda43@haute-loire.chambagri.fr